Jim Verburg
Impermanent Horizon

 

10 septembre au 22 octobre 2016

Une collection de nouvelles oeuvres de Jim Verburg. 

Le bruit visuel généré par les images est minutieusement observé, et des négociations constantes sont effectuées entre la discipline et le hasard. Avec une subtile autoréflexivité qui renvoie doucement vers son propre ordre interne, l’œuvre oscille entre la fuite infime et l’immensité de l’infini. La lumière est traitée à la fois comme le sujet et le matériau nécessaires à la création artistique : la chance lui est donnée de jouer ses nombreux rôles de réflecteur et d’absorbeur de l’opacité et de la transparence. L’esthétique minimaliste trompeuse de Verburg fait l’éloge de l’éphémère, afin que nous soyons complètement absorbés, sensibles aux cascades de tonalités, aux plans de pigments profonds, et à la géométrie émotive humaine du non-représentatif.

- Traduction libre du texte d’Alex Bowron, tiré de When Light Becomes Form: The Work of Jim Verburg